LA GUIGNARDIÈRE CHAMBRAY-LES-TOURS (37)

23 maisons (Lot B1) + 26 maisons (Lot C2)

Moa :
RÉALITÉS
Avancement :
PC déposé début 2018 – PRO en cours
Mission :
Maîtrise d’œuvre complète
Surface plancher :
5 180 m²
Coût travaux HT :
5 430 000 €
Moe :
Infra Services (VRD), Egis (structure / fluides / économie)
Performance :
BEPOS
Localisation :

Le projet des lots B1 & C2 de la Guignardière compose et place de nouvelles formes d’habitat individuel au sein d’un dispositif complet d’éco-quartier où l’ensemble des espaces publics et des ilots habités participent à fabriquer une ville ouverte et animée. C’est donc dans le respect des grandes continuités circulées et douces initiées sur le quartier que l’ilot organise une trame à la fois réglée et « poreuse » de maisons.

Les adressages, les lieux d’accès et les lieux d’entre-deux (entre deux logements, ou entre le logement et son volume annexe) sont conçus de façon à privilégier des rapports actifs à la ville et aux voisinages. Et les porosités ménagées dans le nouveau tissu individuel sont essentielles tant du point de vue urbain que du point de vue du confort d’habiter.

Le projet engage en effet des formes urbaines singulières en réponse aux problématiques d’ensoleillement et de vues.

Des trames de maisons T4 et de maisons T5 s’alternent de part et d’autre des voies intérieures, décrivant des rubans construits Nord-Sud entre lesquels le soleil pénètre, les vues filent, le paysage s’infiltre et les jardins privés deviennent intimes.

Même au sol, l’inscription singulière des formes urbaines se lit : un traitement en béton vient interrompre l’enrobé des voies à chaque séquence habitée. Les terrasses privatives prolongent également cette inscription en longueur sur l’axe Nord-Sud.

Les petits volumes de maisons fabriquent des adossements tenus sur la rue et les espaces communs. La gestion hydraulique par des noues plantées et le traitement paysager des lisières font le lien visuel entre les parcelles privatives et enrichissent l’aménagement des épaisseurs entre espaces privés et publics.